• 29/03/2019
  • Geoffrey Javelas
  • Santé

Les antioxydants, de quoi s’agit-il au juste ?

Les radicaux libres sont des molécules très instables capables, lorsqu’ils sont en excès, d’altérer les cellules : on qualifie ce phénomène de « stress radicalaire » ou « stress oxydatif ».

L’organisme produit lui-même des radicaux libres en cas d’infection, d’inflammation, de détoxication… Les UV, le stress, l’alcool, le tabac, la pollution, les médicaments, les pesticides, les conservateurs alimentaires représentent des sources supplémentaires importantes.

Le stress radicalaire peut toucher tous les tissus de l’organisme. Répété, il finit par provoquer un vieillissement prématuré des tissus, voire par favoriser l’apparition de pathologies chroniques (diabète, pathologies coronariennes, Alzeimer…).

Les anti-oxydants sont des molécules capables de neutraliser les radicaux libres. Ce sont les vitamines C et E, les caroténoïdes, les polyphénols, le zinc, le cuivre, le manganèse, le sélénium, le fer, le glutathion. Les végétaux (fruits et légumes)en sont la source principale. Varier les anti-oxydants est important compte tenu de la variabilité de leur mode d’action.

Afin de limiter le stress radicalaire, l’objectif est d’éviter un excès de radicaux libres et d’apporter suffisamment d’anti-oxydants.

 

En pratique

  1. Consommez chaque jour une quantité suffisante de fruits et légumes (5 portions minimum) cuits et crus, bio de préférence, en les variant au maximum.
  2. Évitez les plats industriels riches en additifs et triez la partie carbonisée des aliments.
  3. Usez des épices et aromates pour parfumer vos plats.
  4. Buvez du thé chaque jour et un peu de café si vous le tolérez

Par ailleurs, évitez le tabac, limitez la consommation d’alcool, évitez les sources de pollution (bougies parfumées, désodorisants, moquettes…), n’abusez pas du soleil, soignez votre stress si vos en souffrez

 

À savoir

Le sport intensif entraîne la production d’une quantité très importante de radicaux libres. Ils peuvent attaquer notamment les tissus musculaires et les tendons et entraîner des douleurs. L’intestin peut lui aussi être visé et devenir « poreux », devenant le siège de troubles fonctionnels.

L’apport d’anti-oxydants doit donc être augmenté. La consommation en fruits et légumes du sportif variera globalement entre 7 et 10 portions.

 

Pensez-y !

La baie de goji et la baie d’açaï sont les fruits les plus riches en anti-oxydants.

La curcumine, contenue dans le curcuma, est aussi un anti-oxydant très puissant. Son pouvoir anti-inflammatoire associé en fait un aliment de prédilection. Dans vos plats, pensez à l’association systématique curcuma + poivre.

Partagé ce
vulputate, id velit, felis elementum Aliquam Donec in
X

Testez en avant première